APPELEZ-NOUS GRATUITEMENT
N°VERT : 0805 020 254

Recevez les photos
et plans de nos maisons

CONTACTEZ-NOUS

Le montage financier d'un projet immobilier, étape clé dans la conduite de votre projet

Si la concrétisation de votre projet immobilier passe par la case "emprunts et crédits", vous serez dans l’obligation de réaliser un montage financier. Ce montage financier prend en compte tous les apports, les frais, les prêts, les assurances d’un projet immobilier. Grâce à ce montage financier, vous pouvez simuler plusieurs cas de figure et déterminer le plus approprié à votre projet. C’est aussi qui permet de définir votre capacité réelle d’achat. Demeures et Cottages vous donnes quelques repères pour le mener à bien dans l'objectif de construire sa maison individuelle

Vos revenus sont-ils conformes à votre projet ?

L’obtention (ou le refus) d’un prêt immobilier classique dépend en grande partie de votre capacité à le rembourser. Pour cela, il faut présenter des garanties de revenus réguliers (allant de paire avec une situation professionnelle stable). Votre salaire annuel et vos primes sont alors cumulés, ils constituent la part fixe de vos revenus, celle sur laquelle vous pouvez compter de manière régulière.

Les primes exceptionnelles, 13e mois, revenus additionnels, pensions alimentaires et allocations n’entrent pas en compte dans ce calcul, car elles sont évolutives.

L’apport personnel, un atout dans votre jeu

Si elles ne peuvent entrer dans votre capacité de remboursement mensuel, les primes exceptionnelles peuvent en revanche nourrir ce que l’on appelle l’apport initial. Celui-ci est une réserve d’épargne que vous avez constituée tout au long de votre vie. Il est apprécié par les organismes prêteurs (banques notamment) car il révèle une gestion raisonnable de ses revenus.

L’apport initial est d’autant plus intéressant qu’il permet de couvrir les  frais de notaire (entre 6 et 8% du prix de vente d’un logement ancien, environ 2 ou 3% du prix d’un logement acquis sur plan) et de contribuer à une partie plus ou moins importante du bien à acquérir.

Si vous disposez d’un PEL ou d’un CEL, il peut être opportun de l’inclure dans votre montage financier afin de bénéficier d’un prêt à un taux avantageux en fonction des sommes que vous avez capitalisées jusqu’à ce jour.

La valse des prêts et des aides

Selon votre situation, votre profil, et selon le bien que vous souhaitez acheter, vous pouvez peut-être prétendre à certaines aides. Prêt à Taux Zéro+ (PTZ+), prêt action logement, prêts catégoriels, prêts des collectivités locales, prêts conventionnés, il existe de nombreuses formes de prêt. Votre commune, département ou région peut proposer pour encourager l'accession. Renseignez-vous.

Vous faire accompagner pour éviter les pièges et les erreurs

Le jeu du montage financier est parfois subtil et semé d’embûches. Mieux vaut faire valider ce montage par un spécialiste (courtier, banquier, spécialiste financement dans votre agence de référence, etc.), il vous aidera à pondérer, ajuster, il vous conseillera sur les meilleurs choix à effectuer.

Sur internet, il existe également des sites vous permettant de simuler ce type de montage. vous pourrez vous faire une idée approximative de votre capacité d’achat.

Enfin, n’oubliez pas qu’un montage financier réussi est un montage réaliste. Construisez-le avec les éléments concrets et non sur des prévisions, vous éviterez ainsi des mauvaises surprises au moment de consulter les organismes prêteurs. Bon montage !